NO MAN’S LAND

Cie Paul les oiseaux (danse)

le 26 février Fanal //

NO MAN’S LAND //

Cie Paul les oiseaux (danse)

📌 Changement d’horaire
En raison des mesures sanitaires actuellement en vigueur #couvrefeu
nous avançons le spectacle "No man’s land" à 19h (au lieu de 20h) pour vous permettre de rentrer sereinement chez vous !
Merci pour votre compréhension 🙏

Vendredi 26 février - 19h
Représentation scolaire à 10h

NO MAN’S LAND Cie Paul les oiseaux

Ici on parle de sujets sensibles, de liberté, d’identité. “No man’s land” est un endroit où tout peut arriver. L’Eden, le vide, le no puis l’oubli.
Une liaison qui se vit dans un interstice.
Un circuit de train électrique sert de cercle magique à l’espace de jeu au rythme des cycles de la locomotive. Au centre, mais aussi nulle part, un couple d’exilés en errance, déroule son parcours accidenté.
Autant de mouvements du corps en marche repris en boucle, à bout de souffle, pour continuer de vivre...
L’Eden fantasmé est celui de ce couple de vagabonds.
Leur danse est celle de ceux qui sont revenus de tout et iront jusqu’au bout.
Cette pièce éclaire la place de l’étranger dans la société et perce dans l’ombre un amour affranchi.
Celui de cet homme et cette femme qui fuient l’horreur, dansent les exilés de partout, marchent, infatigables, luttent, parqués dans la jungle de Calais ou d’ailleurs.
Initialement créé en intérieur pour des salles de spectacle et présenté de manière frontale, No Man’s Land se danse en extérieur, sur terre battue, en demi-cercle...

COMPOSITION MUSICALE
LABELLE

« No Man’s Land me parle tout d’abord de clandestinité, d’une fuite, vers un ailleurs espéré. Mais, il y a cet îlot dans ce périple, une sorte de paradis éphémère. No Man’s Land est un temps où on prend le temps, où on se raconte d’où l’on vient. Des échos comme des réminiscences se font entendre d’une histoire déjà vécue il y a plus de 17 ans par d’autres sur ce même chemin. La clandestinité d’hier est malheureusement encore celle d’aujourd’hui. No Man’s Land me fascine par sa recherche d’une efficacité poétique. Ma présence dans le projet est née d’une rencontre fortuite avec Valérie, dans un moment qui l’était tout autant. La musique se construit sur des schémas globaux préétablis par l’écriture chorégraphique, mais sans la contraindre, simplement pour l’aider à mieux s’émanciper. On y entend mes sonorités créoles électroniques cultivées de l’océan Indien, nourrit par mon histoire, celles des mouvements des peuples, portées par les voix de cinq réunionnais. »
Labelle

Conception et chorégraphie Valèrie Rivière I Interprètes chorégraphiques Maureen Mouttou Robin Fabre Elissalde I Création musicale Labelle I Voix, interprétations musicales Nathalie Natiembé, Maya Kamaty, Hasawa, Jade et Gilles Lauret I Textes 12 jours dans la vie d’un réfugié, Philippe Bardonnaud, Pascal Dervieux, Vanessa Descouraux The New Colossus, Emma Lazarus Discours lors du premier vol dans l’espace, Youri Gagarine Derniers Temps, Michel Houellebecq Identity, Thomas Bailey Aldrich Benoite, Nathalie Natiembé I am Nobody ! Who are you ? Emily Dickinson Acteur du temps, Sybille Rembard Poème de Claude Faber I Création Lumière Éric Blosse I Régisseur Fabrice Barbotin ou Valentin Mouligne I CO-PRODUCTIONS Théâtre l’Olympia - ARCACHON (33) Théâtre Les Quatre Saisons - GRADIGNAN (33) L’Odyssée, scène conventionnée - PÉRIGUEUX (24) DRAC OARA IDDAC SPEDIDAM Fond d’Aide à la Création - Ville de BORDEAUX I SOUTIENS La Cité des Arts - SAINT DENIS DE LA RÉUNION (974) Le Cuvier de Feydeau - ARTIGUES-PRÈS-BORDEAUX (33) Lalanbik - Centre de ressources pour le développement chorégraphique Océan Indien LE PORT LA RÉUNION (974) I Prises de vue : Atteret Design & Enki Djipal


Situation sanitaire Covid-19
Les événements sont programmés et annoncés sous réserve de modifications liées à la situation sanitaire. Nos conditions d’accueil sont adaptées à la situation sanitaire, et en parfaite conformité avec les mesures réglementaires. Ainsi :
> Le port du masque est obligatoire dans toute la Cité des Arts, pour toute personne âgée de 6 ans et plus, y compris pendant le temps de la représentation.
> Une jauge maximale est appliquée et une distance minimale d’un siège inoccupé est laissée entre deux spectateurs ou entre deux groupes de 6 spectateurs maximum venant ensemble ou ayant réservé ensemble.
> Nous vous demandons de bien vouloir respecter les indications de notre personnel pour vous placer et quitter nos espaces.

Vigipirate - Urgence attentat
En raison du plan "Vigipirate - Urgence attentat", nous vous informons que nous sommes dans l’obligation de mettre en place une inspection visuelle de tous les sacs à l’entrée du site.

Imprévu, retard
Pour les événements en salle, au-delà de l’heure indiquée sur le billet, les spectateurs retardataires seront placés en fonction des fauteuils les plus accessibles. Afin de ne pas déranger la représentation en cours et selon la configuration du spectacle, l’accès en salle pourra être refusé. Les retards ne donneront lieu à aucun report ni dédommagement.

Les tarifs

Tarif sur place : 15€
Tarif en prévente : 12€
Tarif réduit [1] : 10€
Tarif adhérent [2] : 8€

Ca se passe aussi chez nos partenaires

Jeudi 18 février à Lespas Culturel Leconte de Lisle (Saint-Paul)
Vendredi 19 février eu Théâtre Lucet Langenier (Saint-Pierre)

Les retrouver sur le net //

* Tarif grand public.

[1Le tarif réduit est consenti aux personnes suivantes, sur présentation d’un justificatif : jeunes de moins de 18 ans, lycéens, étudiants, séniors de plus de 60 ans, demandeurs d’emploi, bénéficiaires de minima sociaux, personnes handicapées, et groupe (scolaires, associations, comités d’entreprises et assimilés - tarif unitaire par personne sur la base d’un groupe de 10 personnes minimum).

[2Le tarif « Adhérent » est consenti aux personnes titulaires d’une carte d’adhérent en cours de validité.