Konpani Soul City // //

8 juin, Cité Des Arts

Didier Boutiana

Soul City est l’un des plus anciens crew de La Réunion. Reconnu pour ses shows, battles et transmissions, il devient compagnie de danse professionnelle en 2008 sous la direction artistique de Didier Boutiana.

La konpani Soul City met en avant une identité en lien avec sa culture réunionnaise. La danse Hip Hop est sa base d’expression, vient s’y ajouter un état d’esprit, une culture et une liberté corporelle.

La transmission fait partie des valeurs importantes de la culture Hip Hop. C’est dans cet esprit de partage que la compagnie accompagne "la relève", les danseurs semi-professionnels.

Par le biais des formations et des mises en conditions artistiques réelles et professionnelles, les danseurs en voie de professionnalisation se confrontent à d’autres regards, à d’autres langages chorégraphiques et à la scène.

Soul City ne défend pas une danse mais un état d’esprit transmis de génération en génération depuis près de 19 ans avec l’ « Ouverture » comme maître-mot.

Biographie de Didier Boutiana :

Didier Boutiana est récompensé deux années consécutives en 2009 et en 2010 du prix du meilleur breakdancer de l’île de la Réunion. Depuis 2008, il intègre les meilleures compagnies de danse Hip Hop et contemporaines de son département.

En 2011, il devient le directeur artistique de la compagnie Soul City et créé « Body of Knowledge » en collaboration avec la « Dusi Dance Company », une compagnie Sud Africaine.

En 2013, la pièce "Reflex" lui confère la reconnaissance du public et des professionnels. Didier Boutiana développe une danse Hip Hop avec une écriture contemporaine. A la croisée de différents styles de danse, il apporte dans ses chorégraphies une énergie et un état d’esprit tiré du Hip Hop.

Déconstruire l’esthétique, se mettre en danger, aller au delà de ses limites tout en gardant un objectif d’unification font partie des spécificités de son identité chorégraphique.

La danse de Didier Boutiana se situe dans les sphères de l’amitié, de la rencontre, de l’échange, de l’altérité. Sa recherche chorégraphique entraine un mouvement instinctif et intuitif qui, une fois maitrisé par les danseurs, peut de nouveau s’axer vers une unité, vers une Ré-union.

Affirmer une identité, une fierté d’être, de celles et ceux qui se sont construits par eux-mêmes. C’est une danse de guerrier, de combat, de lutte qui vise à unir grâce à la solidarité. Une quête du sacré ponctuée de rituels et de questionnements sur le rapport humain et sur le rapport de l’humain au monde.

Répertoire de la konpani :

Priyèr si priyèr
Trio, 55 minutes

Refelex
Trio, 55 minutes

Kanyar
Solo de Didier Boutiana

Héva
Trio, 20 minutes