Comme si j’avais des ailes

Showcase Oté Pirates

le 24 mai Palaxa //

Comme si j’avais des ailes //

Showcase Oté Pirates

Sous forme de showcase, venez apprécier le travail collaboratif mené entre le groupe Oté Pirates et des élèves du collège de Deux Canons dans le cadre d’une résidence d’artistes en territoire scolaire soutenue par la DAAC (Délégation académique à l’éducation artistique et à l’action culturelle) et la DAC OI (Direction des Affaires Culturelles de l’Océan Indien).

Le groupe Oté Pirates ne peut rester indifférent à la vie de la cité et au risque du délitement du lien social. Il s’est profondément attaché dans son répertoire à la défense des mots, de l’expression, de la poésie. Le groupe veut œuvrer au développement de la langue et au pouvoir de celle ci sur la cohésion sociale.
Ainsi, le groupe compose surtout des œuvres originales dans ses spectacles mais peut aussi instiller après les avoir arrangées, une ou deux chansons du répertoire francophone, pour leur qualité et leur pertinence, comme des œuvres créées en territoire scolaire lors d’un travail d’écriture et de composition musicale.

Oté Pirates est d’autant plus enclin à renouveler cette expérience pour l’année 2017/2018 parce que l’opération mise en place par le ministère de la culture cette année “Dix moi dis mots“ semble faite pour son projet de résidence en milieu scolaire.
Cette année la langue française appartient à tous ceux qui la parlent, tous n’ont pas un égal accès à la parole.

Qu’est ce que la chanson à texte ? qu’est ce que la culture musicale ? Quelle influence a- t’elle sur la culture réunionnaise ? En quoi cette connaissance me permet elle de m’ouvrir aux autres ? Comment exploiter les mots pour faire passer un message ? Autant de questions qui feront l’objet d’un travail de réflexion lors de plusieurs ateliers avant la création d’une production scénique.


Oté Pirates à la Cité des Arts

« Jazz au reflet andalous, poèmes au grand cœur : ces boucaniers-là ont la noblesse des grands humanistes de la chanson française.

Bonnet de marin, large bracelet de cuir, carcasse râblées de rugbyman : il y a du baroudeur chez Didier Delezay, poète chanteur qu’une voix ronde achève de situer dans un espace viril proche de Bernard Lavilliers. Comme le Stéphanois, ce pirate occitan abhorre les drapeaux. Il préfère changer librement de pavillon musical au gré des ses inspirations : maloya, blues, reggae, flamenco…

Avec son trio de talent, Dimitri Domagala, Stéphane Guézille et Gérald Loricourt, aux couleurs jazz tout terrain, ils prolongent les voyages d’une variété française littéraire et nourrie de références internationales. En témoigne la phrase qui donne son nom à ce spectacle, « Comme si j’avais des ailes ». Empruntés au titre de l’autobiographie de Chet Baker, ces quelques mots rythment le refrain d’une chanson écrite par Delezay dans laquelle le sublime trompettiste croise les figures de Salvador Dali et du danseur Antonio Gadès, légende du flamenco. »

Chant Didier Delezay / Batterie Dimitri Domagala / Guitare, contrebasse Stéphane Guézille / Claviers Gérald Loricourt.

JPEG

Crédit photo : Tony Defaud

Les retrouver sur le net //

Palaxa
Gratuit
Musique
Réunion
Tout public
 

Partager l'évènement //

 

Partenaires de l'évènement //